Les Ado'lympiades, samedi 06 juillet pour les coll├ęgiens. Toutes les infos  

 

le Mot du Maire, Pressins.fr

Jean-Louis REYNAUD

Mesdames Messieurs,

Chères Pressinoises, chers Pressinois,                                                          

 

Au cours de l’année écoulée nous sommes entrés dans une période populaire d’agitation sociale qui perdure.

Partout sur la planète, lorsque ce ne sont pas les guerres avec leurs lots de désolations qui mettent en péril des populations entières, ce sont des changements politiques souvent radicaux qui bousculent les démocraties.

Notre pays n’y échappe pas, la société est malade de ses espoirs déçus depuis de nombreuses années.

L’exaspération qui se manifeste sur la voie publique a laissé libre court à des mouvements incontrôlés, de violences, engendrés par des groupuscules anarchistes ou extrémistes.

Ces intolérables comportements décrédibilisent le bien fondé de la majorité des contestataires.

La demande réitérée de la démission des élus de haut rang jusqu’à celle du président de la République est un déni de la démocratie à la française.

L’exagération médiatique que nous subissons exacerbe les revendications jusqu’à les rendre impossibles.

Un apaisement est indispensable pour savoir raison gardée, seule condition pour atteindre une issue acceptable et honorable.

Comme en football nous sommes plus de 60 millions à composer l’équipe; Nul doute nous serons champion du monde parce que nous sommes la France .

Mais le sélectionneur sera toujours et encore controversé.

Cette controverse qui nourrit le doute, enrichit l’humilité et grandit la sagesse.

A ce sujet le cahier de doléances et suggestions, ouvert depuis 2014 de la commune est toujours à disposition aux heures d’ouverture du secrétariat de mairie.

 

les investissements 2018

 

Au cours de l’année écoulée nous avons réalisé quelques travaux avec les  moyens appauvris que dispose la commune de Pressins.

L’entrée de la mairie et de l’agence postale, embellie et mise aux normes d’accessibilité est  appréciée par les parents encombrés et les personnes en difficultés de mobilité.

Le financement a bénéficié d’une aide départementale à hauteur de 65%

L’entrée de l’ancienne mairie qui mène au bureau de la direction de l’école et à l’appartement adjacent a fait l’objet d’un rafraîchissement.

Les volets du bâtiment dans lequel se trouve l’école maternelle ont été repeints par la même occasion.

Nous avons, comme chaque année enrichi l’espace de convivialité des familles d’un jeu supplémentaire et deux tables de pique-nique

Les aménagements extérieurs des appartements à la maison de la gare sont terminés avec la pose de barrières et de portails.

Tous ces travaux ont été confiés à des entreprises locales.

Avec le concours des bénévoles des associations qui l’utilisent, le four communal, qui commençait à montrer ses souffrances, a fait l’objet d’une rénovation et d’un embellissement.

La voûte a été entièrement nettoyée et renforcée par une chape en béton réfractaire.

Sur le devant, la plate-forme a été agrandie et entièrement bétonnée.

Une barrière en bois sécurise la berge du ruisseau.

Une batterie de leds assure l’éclairage pendant les activités nocturnes.

Le toit démoussé et retuilé partiellement est maintenant équipé d’une gouttière qui se déverse dans le ruisseau.

Un grand merci à tous ceux et celles, élus, employés communaux et bénévoles, qui ont donné de leur temps pendant plus de 4 journées.

Voiries et parkings

 

Comme les années précédentes le programme routier s’est déroulé avec une partie réhabilitée par un revêtement enrobé et un entretien par emplois pour les chaussées les moins détériorées.

Sans oublier les fossés et les talus et l’élagage.

Nous avons terminé le parking derrière l’école et ainsi augmenté sa capacité de quelques places.

Les activités commerciales

Qu’elle n’est pas notre satisfaction que de voir s’ouvrir trois points de vente sur la zone d’activités.

Un commerce de primeurs sur l’ancien tènement EDF

Une activité de fabrication et commercialisation de vêtements techniques enrichit d’un espace dédié à la vente de marques au public.

L’ancien garage de notre ami Gérard s’est transformé en surface de négoce d’accessoires de plomberie et d’équipements pour le chauffage et le sanitaire domestiques.

Nous avons apprécié la réouverture de l’ancien restaurant baptisé «chez le Berger et Sosso» situé à Faisseau, ce qui porte à deux leur nombre avec La Grange au Sablon.

Bienvenue et merci à eux, nul doute que ce choix leur sera bénéfique.

Honorés les de vos visites.

LE CCAS

Comme les précédentes années les membres du centre communal d’actions sociales intervient sur quelques cas de personnes en détresse par un apport d’alimentation.

La commune par le budget du CCAS finance également en partie les inscriptions des enfants scolarisés en écoles élémentaires dans leurs activités sportives ou culturelles

Nous avons le plaisir d’offrir aux septuagénaires, et plus, pressinoises ou pressinois un cadeau alimentaire avant les fêtes de Noël.

Ils sont aussi invités à partager la convivialité d’un repas animé en cours d’année.

Un grand merci à toutes et à tous les bénévoles qui donnent de leur temps à la génération de nos aînés.

 

 

Les projets 2019

 

Le projet d’urbanisation du centre village est en stand-by,

L’investisseur n’ayant pas encore recueilli les financements nécessaires à sa réalisation.

La baisse des aides accordées pour la partie de la construction prévue en logements sociaux n’est plus suffisante et déséquilibre le plan de financement le rendant ainsi trop aléatoire.

D’autres solutions sont en cours de réflexion.

 

Le scolaire et le périscolaire

 

C’est le cabinet Archicube de Bourgoin Jallieu qui a été retenu.

Nous en sommes aux premières esquisses.

Après étude des cheminements des enfants tant pour l’espace motricité que pour le restaurant nous avons opté pour une extension de l’école maternelle sur deux niveaux pour obtenir une mise en accessibilité avec un coût qui ne peut être acceptable pour les finances de la commune qu’avec les aides du département et celles de l’état par la dotation aux équipements des territoires ruraux (DETR)

Le premier niveau qui est prévu pour les activités motricité et périscolaire de garderie sera d’environ 175m² compris les locaux techniques et sanitaires.

La partie supérieure réservée à la restauration scolaire devrait s’étendre sur 250m² dont les 3/5 seront destinés à la salle proprement dite.

Le coût des revêtements des accès extérieurs seront supportés par le budget voirie.

La cessation d’activités de Madame Odile Ferraz après plus de 30 ans de bons et loyaux services au sein de la cantine a autorisé une réorganisation des plannings.

C’est Bérengère Terrasson qui assure maintenant la responsabilité du service

Un grand merci à toute l’équipe municipale pour ce service de qualité sans dissocié le travail de l’association qui gère bénévolement les inscriptions et  l’approvisionnement des repas.

Tout comme à la cantine, les inscriptions au service de garderie se font en ligne avec une possibilité d’intervenir 20 minutes avant le début de l’école le matin ou la fin de l’après midi.

Pour améliorer les commodités familiales les services scolaires et périscolaires s’étendent maintenant de 7h30 à 18h30 sans interruption.

Je tiens à remercier les adjoints et particulièrement Laëtitia Girard adjointe en charge du milieu scolaire pour la qualité de son investissement.

 

  Les Ecoles

Malgré un léger tassement des effectifs l’école est une richesse pour la commune. Il est incontestable qu’elle est le lieu de rencontres quotidiennes des forces vives des communes.

Pressins dispose d’un avantage majeur celui d’accueillir plus de 12% de sa population dans ses écoles. Le taux moyen dans notre pays n’excède pas 10%. Il est bien inférieur dans les communes comparables à la notre.

Cette dynamique, que nous encourageons, nous motive à développer nos actions que sont la construction des équipements décrit précédemment.

Tout cela ne serait pas probant sans l’excellence de l’équipe enseignante, dirigée par Madame Valérie Perret, et celle du personnel communal qui l’accompagne dans les services périscolaires.

Depuis la rentrée de Septembre nous sommes revenu à la semaine de quatre jours.

C’était une décision connue depuis le début de l’année dernière.

Un grand merci et félicitations à toutes et à tous.

 

L’aire de détente pour les familles

 

Nous allons poursuivre les aménagements de l’aire de détente en l’enrichissant d’un mobilier urbain de type «street workout» plus spécifique pour les ados.

Les amateurs de sport de boules se sont structurés au sein d’une association.

Il est envisagé avec leur concours d’équiper les abords du terrain par un éclairage et un local approprié.

 

 Le PLUI

C’est maintenant le PLUI plan local d’urbanisme intercommunal qui est en cours d’élaboration.

Malgré le récent PLU de la commune et suite aux dernières évolutions légales quelques modifications à la marge sont à prévoir.

Cette évolution ne nuit ni ne retarde en rien les dossiers en cours ou à venir.

 

 Les associations et les festivités

 

Pressins s’enrichit chaque année d’une association nouvelle.

C’est une autre richesse qui n’est pas étrangère au dynamisme voulu autour des écoles.

Ce lien si indispensable se doit d’être soutenu.

Sans toutes ces forces vives nous n’aurions pas ce foisonnement de manifestations, de festivités, qui garnissent, tout au long de l’année, le calendrier et apportent à notre commune une renommée que beaucoup nous envie.

Je tiens à les remercier et les féliciter pour le bien vivre ensemble qu’ils engendrent à Pressins

Comme il se doit tous ces clubs et associations qui animent notre village bénéficient de la gratuité des salles et des équipements communaux.

Cet été nous envisageons avec le concours des associations une journée d’activités de loisirs et de jeux réservée aux ados.

 

En totale gratuité

Pourquoi?

 

Comme dans toutes les communes rurales qui disposent d’un groupe scolaire, à Pressins, plus qu’ailleurs, car nous partageons les mêmes parkings, nous avons l’opportunité de voir fréquemment les enfants jusqu’en fin de scolarité élémentaire.

Les années suivantes, dispersés dans les collèges régionaux, ils ne se rencontrent que peu souvent,

Partant de ce constat nous émettons l’idée de leur dédier une journée.

Nous pensons inviter tous les jeunes qui fréquent les trois collèges ou les établissements similaires des Abrets en Dauphiné et Pont de Beauvoisin qu’ils soient pressinois ou pas.

 

Qu’est-ce que l’on peut proposer ?

Par équipes de 3 ou 4 (copains, copines, familles, collèges, clubs, quartiers, communes etc)

Dans le cadre du centre village

Des activités physiques et/ou sportives

Des activités «culturelles»

Des activités artistiques

Pour les initier la supervision des activités serait assurée par les ados eux-mêmes (chaque équipe supervisant la précédente ou la suivante)

Tout au long de la journée les jeunes pourront s’alimenter et se désaltérer.

Le four communal activé en serait le point de ravitaillement et de restauration.

 

La commune financerait les activités (tee-shirts et récompenses, assurances etc) et les frais de bouche

 

Cette année grâce aux Historiales et l’initiative de son président, parmi 4 communes isèroises, Pressins a pu accueillir les manifestations officielles liées à la commémoration du centenaire de l’armistice de 1918.

C’est ainsi que toute la semaine précédent les cérémonies du 11 novembre, sous le préau, un spectacle, reconnu de grande qualité, retraçant la signature de l’armistice dans le wagon de rotonde, a accueilli quelques 2 500 spectateurs dont prés de 2 000 collégiens venus parfois des départements voisins.

Le 11 novembre, une cérémonie d’une ampleur jamais vue à Pressins a réunie une quarantaine de porte drapeaux, un détachement de chasseurs alpins, une cinquantaine d’élèves de l’école de la marine, un nombre important d’anciens combattants dont plusieurs ont été décorés, sans oubliés les gradés, le directeur de l’ONACR, le souvenir français, la FNACA à qui nous avons offert, cette année, le drapeau à la section de Pressins.

Un importante délégation des pompiers de la caserne de Pont de Beauvoisin a enrichit par leur participation l’imposant cortège.

Je remercie tous les maires et les élus qui nous ont honoré de leur présence et en particulier Monsieur le sénateur Didier Rambaud.

La fanfare de Veyrins Tuellin nous a régalé tout au long de cet après midi par la qualité des ses interprétations musicales.

Un grand merci a tous ceux qui ont œuvré pour ces manifestations.

L’intercommunalité

Le premier Janvier 2017 Pressins, comme d’autres, a été poussée dans la communauté des communes des Vals Du Dauphiné (VDD)

La première année n’a pas permis d’espérer les promesses, bien au contraire.

L’analyse erronée, j’irai jusqu’à penser mensongère, des finances de certaines communautés s’est révélée catastrophique mettant en péril la solidarité financière, que se doit de prodiguer l’intercommunalité, envers les communes.

Les reconductions budgétaires telles qu’elles existaient dans les anciennes communautés des communes n’ont pas permit d’améliorer les disparités historiques.

A plusieurs reprises, les textes en vigueur offraient des possibilités d’atténuer les écarts des attributions dites de compensation.

Que néni, pauvre vous êtes nés, pauvres vous resterez, semble être notre sort.

Si en 2017 nous avions une désagréable impression, c’est maintenant une certitude que l’exécutif des VDD s’oppose à cette possibilité préférant garder le soutien des communes les plus riches au détriment des plus pauvres, qui sont en outre les plus petites et les moins pourvues en voix.

C’est un choix politique délibéré.

Cette désobligeante posture engendre, au sein des communes concernées, une paupérisation  des services tant dans leur existence, leur proximité, que dans leur qualité.

S’étonner des mouvements populaires nés de la déconsidération et de l’irrespect démocratique c’est être inconscient du mal être prodigué aux électeurs bafoués depuis plusieurs décennies par ces comportements marqués de suffisance.

Néanmoins je terminerais ce chapitre par un point positif celui du financement  de la musique à l’école et des chantiers jeunes.

En effet chaque année nous accueillons trois jeunes pressinois de 16 ans minimum pendant une vingtaine d’heures chacun.

En accompagnant les employés c’est souvent pour eux la découverte du fonctionnement de leur commune.

Les syndicats intercommunaux

La commune de Pressins n’est plus représentée au sein du SIAGA (syndicat intercommunal d’aménagement du Guiers et de ses affluents) que par l’intermédiaire de la communauté des communes.

Ce syndicat outre la gestion des cours d’eau, dont la bièvre et ses affluents que sont les deux ruisseaux de notre commune Corbière et Corbassière a en compétence la GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et des inondations)

Pour la financer une taxe sera prélevée par l’intercommunalité. La ligne apparaît sur votre feuille d’impôts locaux, pour le moment elle est vierge de toute contribution, ne soyez pas impatient elle va venir.

Le SIEGA (syndicat interdépartemental mixte des eaux et d’assainissement du Guiers et de l’Ainan)

Outre la distribution de l’eau du robinet et le traitement des eaux usées tant en collectif qu’en individuel ce syndicat est en relation particulière avec la commune de Pressins car nous disposons d’un captage qui nécessite des précautions d’environnement partagées.

Le SICTOM (syndicat de collecte et traitement des ordures ménagères) en plus de la collecte il gère les différentes déchetteries.

L’accès de celles-ci est nouvellement autorisé sous condition d’une inscription préalable via internet.

Je terminerai par cette réflexion.

Le mécontentement populaire de ces derniers mois révèle à mon sens un malaise plus profond mais tout aussi réel : c’est celui de l’appauvrissement  du tissu social qui ne s’estompera pas par des invectives anti démocratiques mais par des actions collectives bien réelles que notre commune soutient et soutiendra toute l’année qui vient.

Au nom du conseil, je vous renouvelle mes vœux les meilleurs pour 2019

Le Maire

Jean Louis Reynaud

Chaque début d'année nous amène à émettre des souhaits.

Nous compatissons aux malheurs de nos proches, que sont la maladie, l'accident, le chomage, la perte d'un être cher.

Nous nous horrifions des exactions et des catastrophes planétaires.

Les voeux alors exprimés, n'auront d'efficacité que par les actions que nous entreprenons ou que nous soutenons.

Les associations caritatives sont là pour nous aider à les construire, à les réaliser.

Elles ont besoin de nous comme nous avons besoin d'elles.

La joie et le sourire nous donneront l'énergie nécessaire à la construction d'un avenir toujours source d'espérance.

Ne dit-on pas que l'espoir fait vivre.

Le Maire
Jean Louis Reynaud